Plan Emploi : le mesures pour inciter les PME à embaucher

Publié le 26 janvier 2016
Devant le Conseil économique, social et environnemental (Cese), François Hollande a annoncé une dizaine de mesures destinées à renouer avec l’emploi. Un certain nombre d’entre elles concernent directement les PME-TPE.

Le 18 janvier dernier, lors de sa présentation des vœux aux acteurs de l’entreprise et de l’emploi, le Président de la République a présenté son programme pour lutter contre le chômage. Sur l’ensemble de l’année 2015, le nombre de chômeurs de catégorie A, c’est-à-dire sans aucune activité, a augmenté de 2,5% pour atteindre le nombre de 3 574 000. Si l’on considère toutes les catégories de chômeurs (A, B et C) en France métropolitaine, leur nombre a même connu, en un an, une hausse de 5,1% et atteint 5 442 500. En lançant ce plan d'urgence pour l'emploi, François Hollande qui, depuis le début de son quinquennat, affirme que la lutte contre le chômage demeure sa priorité, joue son va-tout avant les prochaines élections présidentielles. Voici les principales mesures de ce plan.

Des formations pour les demandeurs d’emploi

Le projet est d’ampleur. Appelant à la mobilisation de tous les acteurs – Pôle Emploi, Afpa, fédérations professionnelles… – François Hollande souhaite mettre en place un plan de formation pour 500 000 demandeurs d’emploi. Un milliard d’euros y sera investi. Autre initiative dans le domaine de la formation en lien avec l’entreprise : une augmentation significative du nombre des contrats de professionnalisation, qui devraient passer de 8 000 à 50 000.

Une prime à l’embauche

Une prime à l’embauche de 2 000 euros par an sera accordée aux entreprises de moins de 250 salariés embauchant un jeune ou un demandeur d’emploi en CDI ou en CDD de plus de six mois avec un salaire compris entre 1 et 1,3 Smic. Applicable immédiatement, la mesure est valable pour une durée de deux ans.

Des baisses de charges

Le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) va évoluer et se transformer en une baisse définitive de charges sociales. Rappelons que le CICE a pour objectif de donner aux entreprises une marge de manœuvre pour investir, innover et prospecter de nouveaux marchés. Il permet à toutes les entreprises employant des salariés de bénéficier d’une économie d’impôts équivalant à 6% de la masse salariale (hors salaires supérieurs à 2,5 fois le Smic).

Des assouplissements du temps de travail

La durée légale du temps de travail fixée à 35 heures ne sera pas remise en cause. En revanche, la réforme du Code du travail permettra notamment, dans le cadre d’accords d’entreprises, de moduler plus facilement la durée du travail, de fixer les nouvelles modalités d’organisation du temps de travail ainsi que le nouveau taux de majoration des heures supplémentaires.

>> Plus d’informations sur le plan Embauche PME sur le site du gouvernement.

sur twitter
ils s'engagent avec nous :

ils témoignent